• Sorties Février 2016

    Dimanche 21/02/2016 : Eole est déchainé
    Par Alain Darville

    Le vent, il y en a eu presque tout l’hiver, mais celui de ce matin, c’était le pompon. Vent de face, 12 km/h. Vent de côté, incliné à 45%. Enfin, j’écris pour moi. Pour Eric, Jean-Louis, Pierre-Yves et Lucien (le petit nouveau du week-end, à ce rythme, le club aura 100 membres à la fin de l’année, on peut toujours rêver cool!!), je ne sais pas trop s’ils se sont aperçus qu’il y avait du vent.

    Jean-Louis, via Philippe V., a donc décidé avant de prendre sa pension, de faire venir tous les jeunes de la STIB. S’ils sont comme celui de ce matin, après 3 mois sans rouler, il parvient à suivre Eric, presque jusqu’au bout, je n’ai plus qu’à aller rouler avec le groupe B (s’il roule un jour). Après Nicolas, le week-end passé, maintenant, c’est Lucien. Les vieux n’ont qu’à bien se tenir. Nicolas est arrivé un peu en retard au RDV, il a roulé seul, dommage…

    Guy est passé, voyant, qu’il était tout seul, il est parti faire son petit tour.

    Nous, nous sommes partis faire notre grand tour. Eric voulant toujours faire ses 90 km. Cette fois-ci nous allons commencer le A suivi d’un tout petit bout du triangle, avant de bifurquer vent de face pour rentrer. Encore une fois, j’ai emmené mes petits camarades sur le chemin du retour un peu à l’abri du vent. Le route classique, j’y serais encore. Nous avons fait 70 km. Et les BRM approchent, avec ma forme actuelle, je devrai rentrer en train.

    Et Patrice ne roule toujours pas. Il est passé de 5 km à 7 km. A ce rythme, il fera le premier 200 de 2016 en 2048.

    _________________________________________________________________________________________

    Dimanche 14/02/2016 : Hiver incertain
    Par Alain Darville

    Pas vraiment folichon ce dimanche matin. Froid, pluvieux mais pas venteux. Et ça change tout. Il n’y a pas de vent !! Enfin rouler sans être freiné, j’avais oublié ce que c’était.

    Eric, Jean-Louis, Daniel, Guy et moi, nous sommes présents. Ainsi qu’un nouveau, Nicolas, 22 ans, débutant, mais voulant apprendre. Il vient du football, mais ses genoux en ont décidé autrement. Ce sera donc le vélo, en passant du VTT au vélo de route. Il faut d’abord le repositionner sur son vélo, mal conseillé par son vélociste, la faute du débutant : Rouler avec une selle beaucoup trop basse. Il a fallu la remonter de + de 2 cm et encore un peu plus serait encore mieux.

    Daniel et Guy partent pour un 40 km. Les autres partent pour un 90 km (annoncé), mais qui va finir au grand désespoir d’Eric par un 75 km.

    Mais 75 km, c’était assez. Surtout que la vitesse était assez élevée (ne rigolez pas), on passait allègrement les 26 km/h de moyenne. Avec mon vélo de cyclo-cross, moi je suis content. Nicolas suit sans problème. Il vient de commencer à rouler, et déjà il colle à la roue de Eric dans les montées. Moi, je m’accroche comme je peux, essayant de récoler dans les descentes et les plats. La distance a été raccourcie, parce que le début du triangle s’est achevé par la fin du A. Je pensais que cela ferait 80 km, je me suis trompé.

    Comme Eric n’indique jamais les changements de directions, il faut parfois de bon réflexes de la part de Nicolas, qui est déjà équipé d’un GPS mais pas encore de la trace des parcours.

    Mais Nicolas a l’air d’accrocher, en fonction de ses études universitaires, il pense venir régulièrement. Et je lui ai déjà parler du BRM 200 de l’Aurore-Cyclo dans un mois…

    ________________________________________________________________________________________

    Lire la suite